Intégrer un BTS Sans le Bac : Les Solutions Pour Réussir Son Admission

Partager cet article :

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Autant crever l’abcès tout de suite, il n’est plus possible aujourd’hui d’intégrer un BTS sans avoir le BAC ou au moins un diplôme équivalent. En effet, le décret 2019-215 du 21 mars 2019 – art 1 indique « le décret supprime l’admission en section de techniciens supérieurs (STS) sans avoir obtenu le baccalauréat ou l’un des titres ou autres diplômes prévus au 4° de l’article D. 612-30 pour les candidats en formation initiale (voie scolaire et apprentissage). ».

Les nouvelles modalités pour intégrer un BTS

Une précision s’impose

Petite précision pour éviter toute confusion, le brevet de technicien supérieur (BTS), s’obtient après avoir suivi un cursus en section de technicien supérieur (STS). L’acronyme BTS est ainsi entré dans le langage courant pour désigner à la fois le diplôme et les études.

Ce que dit le décret

Maintenant que nous avons éclairci ce petit point de sémantique, « Qu’est-ce que ce décret change ? » nous direz-vous. Jusqu’en mars 2019, vous pouviez intégrer un BTS sans avoir obtenu le baccalauréat au préalable. Ce n’était pas évident mais c’était possible. Depuis mars 2019, vous devez impérativement justifier d’un diplôme de type Baccalauréat ou équivalent.

« La préparation du brevet de technicien supérieur par la voie scolaire et par la voie de l’apprentissage est ouverte aux candidats qui :

1° Soit sont titulaires du baccalauréat professionnel ;

2° Soit sont titulaires du baccalauréat technologique ;

3° Soit sont titulaires du baccalauréat général ou du diplôme d’accès aux études universitaires ;

4° Soit sont titulaires d’un titre ou diplôme classé dans le répertoire national des certifications professionnelles au niveau IV par la Commission nationale de la certification professionnelle, ou d’un diplôme reconnu conjointement par la France et un État partenaire.»

Comment intégrer un BTS sans avoir le BAC?

Si vous avez malheureusement échoué aux épreuves du bac et que vous souhaitez coûte que coûte poursuivre votre cursus en BTS, voici les moyens alternatifs.

Le diplôme d’accès aux études universitaires (DAEU)

Un DAEU est un des nombreux titres et diplômes de niveau IV (niveau Bac) du répertoire national des certifications professionnelles. Il est délivré par une Université comme son nom l’indique et une fois obtenu, vous permettra ainsi d’intégrer un cursus ouvert aux bacheliers.

Attention toutefois, pour s’inscrire à l’université dans le but de passer un diplôme d’accès aux études universitaires, vous devrez avoir interrompu votre cursus scolaire depuis au moins deux ans et satisfaire les critères suivants :

  • avoir 20 ans et justifier de deux ans d’activité professionnelle avec cotisation à la sécurité sociale
  • avoir 24 ans ou plus

Si vous êtes en situation de handicap, ces conditions ne s’appliquent pas.

La capacité de droit

Toujours dans ce fameux répertoire national des certifications professionnelles, vous retrouverez la capacité de droit. Ce diplôme préparé en deux ans dans une université est la voie toute tracée pour intégrer un BTS Notariat sans avoir le bac mais également d’autres BTS où le droit tient une part important (BTS banque et BTS assurance principalement ).

Les deux ans de formation seront sanctionnés par des examens écrits et oraux.

En passant par une école privée

Les établissements privés hors contrat sont susceptibles d’accepter des étudiants pour qu’ils puissent suivre une formation BTS sans le bac. Une étude de leur dossier (bulletin scolaire, note au bac, etc) et un test seront effectués. Par ailleurs, l’école privée hors contrat exige souvent de repasser le bac en fin de première année sous le statut de candidat libre. Cependant, il faut garder à l’esprit que le nombre de places est très restreint.

De plus, les écoles hors contrat ne sont ni reconnues ni contrôlées par l’État contrairement aux écoles privées sous contrat. Pour en savoir davantage sur la valeur d’une école hors contrat, visitez-là, rencontrez des étudiants, informez-vous sur elle auprès du rectorat de l’académie.

En passant par la validation des acquis de l’expérience

La VAE concerne en particulier les salariés possédant un minimum de trois ans d’expérience, dont une année au moins en lien avec le diplôme désiré. Prenons l’exemple d’un responsable de rayons d’électroménagers peut faire valoir ses acquis d’expérience afin de valider un BTS MUC. Pour ce faire, le dispositif académique de la validation des acquis (DAVA) prend en charge les demandes de VAE. Le candidat devra rendre un dossier dans lequel il aura l’occasion de décrire de manière précise les tâches professionnelles qu’il réalise et qui sont en adéquation avec le diplôme recherché. Par la suite, un oral face à un jury est prévu, dont le but est de trancher si la VAE est totale, incomplète, ou ajournée. Dans le cas d’une validation partielle, il est possible de s’inscrire aux matières à maîtriser au sein d’un BTS.

Poursuite d’études et débouchés avec un BTS sans le bac : c’est possible ?

Obtenir le diplôme de BTS, c’est ne plus avoir besoin d’avoir le bac en poche, car c’est bien la dernière certification qui est essentielle lors d’une admission. Vous pourrez continuer vos études supérieures en vous inscrivant dans une licence professionnelle pour vous spécialiser davantage ou dans un Bachelor (bac +3) afin d’étudier quelques mois à l’étranger. Cette troisième année donnera encore plus d’impact à votre CV et montrera votre envie de réussir au recruteur.

Concernant les débouchés après un BTS sans le bac, ils sont identiques aux bacheliers qui obtiennent un BTS. D’ailleurs, il est possible de suivre un BTS en alternance afin de se professionnaliser davantage et d’avoir à la clé un poste en CDI au sein de l’entreprise d’accueil. Si ce n’est pas le cas, vous aurez tout de même consolidé vos acquis qui simplifieront votre entrée sur le marché du travail.

Découvrez d’autres solutions pour étudier dans l’enseignement supérieur grâce à Mon Salon Étudiant : gratuit et 100 % digital.

Ces articles pourraient vous intéresser

À la Une

Mise à jour juillet 2021 : les nouveautés

Voici les principales nouveautés et corrections apportées par notre dernière mise à jour majeure du mois de juillet 2021. Oragnisation d’évènements : une autonomie renforcée

4 Comments

Leave a comment